logo

Syndicat pour l'alimentation des Franches-Montagnes en eau potable


Chemin du Finage 10
2350 Saignelégier

Tél 032 951 11 32
Fax 032 951 25 60


SEF II, car ça ne suffisait plus !

Lors de la réalisation de SEF I, l'on était persuadé que les besoins étaient assurés pour plusieurs générations. Pourtant, l'augmentation de la consommation fut si rapide que, moins de 30 ans plus tard, les organes du SEF se mirent à la tâche et ce fut la réalisation de SEF II.

La station de pompage de Cormoret a été mise en service en 1971.

Captage de la source du Torrent

A l'endroit des venues d'eau, on creusa dans le rocher un puits vertical aux dimensions suivantes :

  • diamètre 4.0 m, profondeur 4.0 m, bétonné contre le rocher
  • diamètre 2.26 m, profondeur 6.0 m, en tuyaux béton préfabriqués
  • forage d'un diamètre de 65 cm muni d'une crépine de 50 cm de diamètre, profondeur 20.0 m

Les venues d'eau principales sont situées au fond du puits de 226 cm de diamètre.
Le débit minimum de la source depuis sa mise en exploitation se situe à 3'600 l/min. Quant au débit maximum, il n'a jamais pu être mesuré exactement, mais l'on sait qu'il dépasse largement 15'000 l/min.

Station de pompage basse pression
(Réalisation en co-propriété avec St-Imier)

La station de partage et de pompage basse pression est construite directement sur le captage. Elle a pour buts de :

  • séparer la part du SEF et de St-Imier
  • amener l'eau du SEF sur les filtres de la station haute pression
  • amener l'eau de St-Imier à la station de pompage de "La Raissette"

Elle est équipée de trois pompes verticales Sulzer avec moteur BBC, de 2'000 l/min chacune pour une hauteur de refoulement de 9.0 m. L'eau aspirée dans le puits de captage est refoulée dans deux bassins à l'étage supérieur, un pour le SEF, l'autre pour St-Imier.

Station de pompage haute pression

Il s'agit ici du cœur même de l'installation de SEF II. Réalisée entre 1969 et 1971, elle comprend :
Filtration : l'eau est amenée sur les deux filtres qui ont les caractéristiques suivantes :

  • filtres ouverts à sable de quartz et sable volcanique
  • surface de chaque filtre : 27 m2
  • capacité par filtre : 2'000 l/min en exploitation normale ou 3'000 l/min en accéléré.

L'équipement comprend naturellement les installations de lavage des filtres, opération qui se fait par pompage d'air et d'eau à contre-courant.
Floculation : Cette installation permet d'ajouter à l'eau brute une solution de polychlorosulfate d'aluminium.
Les impuretés sont concentrées en flocons et sont ainsi retenues plus facilement sur les filtres.
C'est un photomètre-enregistreur qui mesure en permanence la turbidité de l'eau et qui commande automatiquement l'installation.
Chloration : La désinfection bactériologique de l'eau se fait au bioxyde de chlore.
Réserve d'aspiration et pompage : L'eau est ensuite amenée dans la réserve d'aspiration de 1'000 m3, située sous la station. Elle sert de tampon entre la station basse pression, les filtres et les pompes haute pression. Les caractéristiques de ces dernières sont les suivantes :

  • 2 pompes Sulzer, moteur BBC d’une puissance de 685 kW (930 CV)
  • débit de 4'700 l/min chacune pour une hauteur de refoulement de 525 m.
  • en 1995, installation d’un 3e groupe HP : pompe Egger, moteur ABB d’une puissance de 365 kW (500 CV) pour un débit de 3'300 l/min

Conduite de refoulement

Cette conduite sert à amener l'eau de Cormoret au réservoir de Mt-Crosin. Longueur de 2'700 m, DN 300 mm en fonte ductile à emboîtement auto-étanche.


Réservoir du Mont-Crosin

D'une capacité de 2'000 m3, il sert à stocker l'eau refoulée à Cormoret et, par gravitation, rempli tous les réservoirs communaux.

Le projet comprenait encore les conduites Mont-Crosin – Es Chaux – réservoir du Chaumont; Les Reussilles – La Marnière; Les Laves – Bellelay; la station de partage de Es Chaux.
Le devis qui s'élevait à frs 5'000'000.- a été respecté et des subventions très importantes nous ont été versées. Aucun emprunt n'a été contracté, le prix de l'eau, adapté suffisamment tôt ayant permis de l'autofinancement.